jeudi 6 août 2009

La frontiere Russe arrivera-t-elle? (Ulangom-Frontiere Russe)

Ils le savaient, depuis 1000km que nous les menions sur des pistes, Guy Donho et Guy Donbas n'attendaient que l'asphalte de la route qui va d'Ulangom a une frontiere russe (au nord, pas la notre). Alors a peine nous etions sortis de la ville qu'ils se deroulaient les pneus. Quelles sensations grisantes. Nous avions oublie. Nos montures avalent trop vite ces 30km, meme avec le vent fort de 3/4, deja nous arrivons devant la montee de notre premier "vrai" col. Dans cette immensite, typiquement mongole, difficile de prendre des reperts et d'apprecier les distances. Alors nous voila aux paris pour estimer la longueur de cette piste toute droite qui monte (D+300m) vers la gorge qui nous emmenera au col (D+1000m)... Comme il n'y a ni baraque a frites ni bar a biere en haut, peu importe le gagnant, il nous faut gravir ces 8km de ligne parfaitement droite. La gorge de pierre rouge est magnifique. Elle est parcourue par une piste tout a fait correcte que nous montons sur les velos jusqu'en haut. Au col (1980m) marque par un joli ovoo (tas de pierres, de bouts de foulards bleus et dons de toute sorte aux esprits du coin), la pluie commence a tomber et nous trouvons rapidement (pour une fois) ou bivouaquer. A peine avons nous decharge qu'un camion arrive droit sur nous. Aie, nous avions envie d'etre tranquile ce soir! Le camion de demenagement de yourte (un camion benne plein a craquer) stoppe, Tsedenish, Batnasan et Daguima descendent et nous invitent a monter notre tente 1km plus loin, a cote de leur yourte. On s etait promis d accepter au moins une fois une telle invitation. Nous rechargeons donc et allons participer au montage d'une "petite" yourte pour passer la nuit et la pluie. Une fois la "Mongol gers" et la "Pfranns gers" (traduisez : yourte mongole et yourte francaise) montees, nous sommes invites a partager un repas: viande sechee de chevreau a l'apero accompagne d'un alcool non identifie, puis bouillon de nouilles et viande avec le traditionnel Tchae (The sale au lait). Au digestif le maitre de yourte sort une bouteille d'une tres bonne vodka d'Ulangom, un regal... Dans la soiree les 2 garcons arrivent avec le troupeau de 700 tetes (moutons, chevres, vaches, cheveaux). Dehors la pluie continue a tomber et ne cessera que dans 36heures. Nous resterons donc la, en attendant que la pluie veuille bien laisser place au soleil. Pendant 36h nous dormons, partageons 1 autre repas avec nos hotes, lisons (Fanny), recousons des chaussettes (Joachim), nous battons contre les chevres qui s'abritent de la pluie contre la tente voire sur la tente... Heureusement que notre geniale tente Hubba Hubba (MSR) nous offre un espace suffisant pour nous tenir confortablement assis et nous bouger un peu avec toutes nos affaires au sec (hormis les velos qui ont pris l'eau commes les biques en moins casse-pieds!). Enfin la pluie s'arrete, heureux de cette rencontre nous filons vers le Lac Urug Nuur, magnifique au pied des montagnes enneigees. A la source (sud-ouest du lac, derriere une ruine) nous rencontrons deux belges et un guide qui nous informent que la riviere que nous voulions franchir le lendemain est en crue. Impossible de passer. Nous hesitons un moment entre tenter l'itineraire prevu avec le col a 2300m en esperant qu'un camion puisse traverser la fameuse riviere et qu'il puisse charger les velos (nous n'avons pas vu de camion depuis 3 jours) ou faire un detour de 150km avec un col a 2500m emprunte uniquement par des 4x4 mais qui nous mene a l'unique pont de la region au sud du lac dans lequel se jette la riviere en crue. Nous optons pour le detour qui nous ajoutera 2 jours, nous fera pousser les velos pour la premiere fois et pendant 3h, mais aussi partager des moments uniques avec les locaux, voir des paysages a couper le souffle et decouvrir une piste ludique et joueuse a souhait dans un decor de Grand Canyon. Bivouacs de reves partages avec des milliers de moustiques tres (trop) affectueux.
Les 2 etapes suivantes vers Tsaganuur sont difficiles (pistes) et longues, en tout cas plus longues que prevues. Comme des andouilles nous n'avons pas acheter la derniere carte, sur laquelle se trouve la minuscule portion qui va du bord de notre carte jusqu'a la frontiere (60km) pensant nous debrouiller avec la mauvaise carte generale de Mongolie (GiziMap). Au bord de notre carte au 1/500000 Tsaganuur est indique a 9km et nous la trouverons en realite a 29km d'une mauvaise piste qui remonte une riviere dans une belle vallee encaissee. Sur cette piste nous avons rencontres un couple de belges circulant dans un camion amenage avec des pneus de 1 metre 20 de diametre. Eux ont pu franchire la riviere en crue avec l'aide des locaux qui les ont guides. D'apres eux nous aurions pu traverser en portant les velos avec de l'eau jusqu'aux aisselles!!! Finalement pas de regret d'avoir fait le detour.Et nous voila a 15km de la frontiere, un joli "tordage" de patte de derailleur nous oblige a commencer la journee, qui n'avait pas commence tres tot, par une reparation et un reglage difficile du dit derailleur. Un dernier virage et le poste frontiere apparait. Nous sommes a la barriere des douaniers mongoles a 14h00 pour une fermeture de frontiere a 18h00 cote russe. 4h avant la fermeture, tout parait normal mais en russe 4h d'avance c'est trop tard, et de toute facon on ne passe pas la frontiere a velo! "La frontiere ouvre a 10h demain, il y aura des voitures! Allez hop circulez! Et a plus de 100m!" Nous attendons dans ce village frontiere jusqu'a 17h30, au cas ou une hypothetique voiture passerait... mais "niet", pas une voiture. Une dame nous propose de nous prendre le lendemain car elle va avec sa fille en Russie... d'accord nous serons la demain a 7h00 pour charger les velos dans la 4x4 Lada.
Un dernier beau bivouac mongole mais une nuit difficile pour Joachim un peu malade, mais enfin au matin le ventre accepte de se vider. Ouf le denouement de toutes les difficultees mongoles arrive ;-). Les velos charges, la voiture dans la queue de 10 voitures devant la barriere et on nous annonce le prix de la passe! Un peu coince par les velos charges et surtout presses par l'envie de sortir de Mongolie et de decrouvrir la Russie, nous passerons pour 50dollars. De toute facon on n a vu aucun camion, ni le jour meme ni la veille, susceptible de nous transporter...

Heureux ! nous sommes heureux de circuler habituellement a velos et degustons notre bonheur pendant ces 5km de piste mongole et 20km d'asphalte russe a bord de cette 4x4 Lada! Quel inconfort! ;-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire